L'Ho'oponopono

L’HO'OPONOPONO est le Jeu de la Responsabilité Totale

Voici ce jeu tel qu'il est raconté par Joe Vitale. Prsonnellement, je l'utilise face aux contrastes pénibles et difficile à "encaisser". Je me sens immédiatement plus sereine et dans l'Amour Inconditionnel.


Un thérapeute hawaïen utilise un processus de guérison appelé « ho 'oponopono » pour guérir ses patients malades mentaux. Son nom est Dr. Ihaleakala Hew Len.

Il travaillait au Hawaii State Hospital. Le pavillon où ils enfermaient les criminels malades mentaux était dangereux. Les psychologues y tenaient un mois. Le personnel se faisait souvent porter malade ou donnait tout simplement son préavis. Dans ce pavillon, les gens marchaient le dos collé au mur de peur de se faire attaquer par les patients. Il ne faisait pas bon y vivre, ni y travailler, ni le visiter.

Dr. Len ne vit jamais ses patients. Il se fit désigner un bureau et examina leurs dossiers. En parcourant ces dossiers, il travailla sur lui-même. Alors qu’il travaillait sur lui-même, les patients commencèrent à guérir.

Après quelques mois, les patients qui devaient être entravés furent autorisés à déambuler librement. D’autres qui devaient être fortement médicalisés, se virent supprimer toute médication. Et ceux qui n’avaient aucune chance d’être jamais libérés furent remis en liberté. Par ailleurs, le personnel se prit à aimer venir travailler dans ce pavillon.

L’absentéisme et les renouvellements de personnel prirent fin. Le pavillon finit par avoir plus de personnel que nécessaire étant donné que les patients étaient libérés et que l’ensemble du personnel venait travailler. Aujourd’hui, ce pavillon est fermé.

Bien sûr, chacun se pose la question à mille euros : « Quel travail faisait-il sur lui-même pour transformer ainsi ces gens? »

Il guérissait simplement la partie de lui-même qui les créait. La « responsabilité totale de notre vie » signifie que chaque chose de notre vie -tout simplement parce qu’elle fait partie de notre vie- est sous notre responsabilité. Dans un sens littéral, le monde entier est notre création.

Être responsable de ce que je dis ou fait, c’est une chose. Être responsable de ce que chaque personne de ma vie dit ou fait, en est une autre. Pourtant, voilà la vérité : si vous prenez la responsabilité totale de votre vie, alors tout ce que vous voyez, entendez, goûtez, touchez ou expérimentez par sa seule présence dans votre vie, vous en êtes responsables. Cela signifie que le terrorisme, le gouvernement, l’économie ou tout ce que vous expérimentez et que vous n’aimez pas, c’est à vous de le guérir. Tout cela n’existe pas, façon de parler, si ce n’est en tant que projections de votre monde intérieur. Le problème ne se situe pas vis-à-vis de ces choses, mais bien vis-à-vis de vous. Et pour les modifier, vous devez vous changez vous-mêmes.

Il est évident qu’il est bien plus facile de blâmer le monde que d’en prendre la responsabilité totale, mais pour Dr. Len et à la manière de l’ho 'oponopono, la guérison revient à « s’aimer soi-même ».

Si vous voulez améliorer votre vie, vous devez guérir votre vie. Si vous voulez guérir quiconque, même un criminel malade mental, vous le faites en vous guérissant vous-mêmes.
Mais que faisait Dr. Len pour se guérir lui-même ? Que faisait-il exactement lorsqu’il examinait les dossiers de ces patients ?

Il disait tout simplement « Je suis désolé » et « Je t’aime », encore et encore.

S’aimer soi-même est donc la meilleure manière de s’améliorer car, tandis que vous vous améliorez, vous améliorez votre monde.

Share

Go to top