Russell H. Conwell

QUI ETAIT RUSSELL H. CONWELL ?

En 1862, dans la deuxième année de la guerre civile, Russell H. Conwell, alors étudiant depuis quelques semaines à l'université de Yale, répondit à l'appel de son pays et s’enrôla dans « l’Armée de Lincoln ». Alors qu’il n’avait pas encore 20 ans, il fut nommé capitaine et servit jusqu'en 1864. Lorsqu’il revint à la vie civile, il étudia le droit dans le bureau de son ancien colonel, puis obtint son diplôme à l'école de droit d'Albany et devint un avocat agréé.

Mais Conwell était également un auteur. En 1869, il revisita les champs de bataille et les cimetières de la guerre civile, envoyant des rapports graphiques des horreurs de la guerre dans le Sud aux journaux de Nouvelle Angleterre. Ce travail lui gagna un poste parmi le personnel du Boston Evening Traveller et finalement un voyage autour-du-monde comme correspondant pour l’American Traveller, un journal hebdomadaire publié à Boston.

Comme Conwell le raconte, en 1870 il voyageait dans une caravane de chameaux le long de la vallée entre le Tigre et l’Euphrate en Mésopotamie quand il entendit un guide raconter des contes pour amuser ses touristes américains.

Conwell, alors âgé de 27 ans seulement, fut profondément impressionné par une légende au sujet d'un fermier persan prospère, Ali Hafed. Leurré par les histoires d'un prêtre bouddhiste, Ali abandonna ses terres fructueuses pour chercher fortune dans des mines de diamants mythiques.

Ali Hafed erra de long en large, les pieds endoloris et las. Jeunesse et richesse disparurent et il mourut loin de chez lui, en vieil indigent désillusionné. Peu de temps après, racontait le guide, des mines de diamants fabuleuses furent découvertes sur les propres terres d'Ali Hafed.

Pour les autres touristes, ce conte n’était qu’une histoire amusante, mais une grande vérité avait été semée dans l'esprit de Conwell. À lui, ce conte disait : « Vos diamants ne sont pas enfouis dans des montagnes lointaines ou dans des mers éloignées ; ils sont sur votre propre terrain si seulement vous vous donniez la peine de fouiller pour les découvrir ».

Pendant les années qui suivirent, Conwell sema des graines de service qui produisirent sa moisson d’opportunités.

Sa conférence célèbre, « Une Mine de diamants sous vos pieds », en firent bientôt le premier orateur d’Amérique. Vers la fin de sa vie, en 1925, il avait donné cette conférence plus de 6.000 fois, ville après ville, dans l’ensemble de ce vaste continent. Elle fut entendue par des millions de personnes, avec l’aide de la radio, et encore aujourd'hui d'autres personnes lisent et écoutent son essai pratique et optimiste sur cassettes.


Une mine de diamant sous vos pieds

Share

Go to top